mardi 19 janvier 2016

Beautiful Science 6

2015 fut pourrie, et 2016 commence mal. Mais il n'y aucune raison pour que le reste de l'année ne soit pas abracadabrantesque ! Enfin sauf si elle fait "pshitt" #lol #chirac. Je l'entame avec nouvel épisode de rhino et de Beautiful Science. Le principe, qui vaut un succès grandissant à cette rubrique cotée en bourse, reste inchangé : des images scientifiques, liées par leurs formes, couleurs et motifs, de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Et j'attaque fort, avec une photographie de l'Univers tout entier. Bonne année 2016, vive la science !




Une photographie de l'univers. Enfin presque. Créée par le musicien et artiste Pablo Carlos Budassi, cette image combine des captures télescopiques de la NASA et des cartes logarithmiques de l’Univers mises au point par des astronomes de l’université de Princeton. Plus on s'éloigne du centre, plus les objets deviennent petits. Ici, c’est notre système solaire que nous retrouvons au centre. Tout autour, nous pouvons voir le nuage d’Oort et quelques galaxies, notamment la Voie lactée ou encore la galaxie d’Andromède. Finalement, c’est un plasma de quark et de gluons qui encercle l’Univers tout entier. Merci à Gilda Vonlanthen, dont j'ai ici adapté le texte.
La fine couche d'azote de l'atmosphère de Pluton qui va en s'amenuisant : on estime que des centaines de tonnes de gaz s'échappent dans l'espace toutes les heures. Un mystère de plus : d'où vient tout cet azote ? La réponse dans le prochain épisode de la saga New Horizons (NASA).
Des bulles de savon, saisies au vol par le photographe-chimiste Marcel Christ.
La fluorescence intrinsèque dans la plante Lepidozia reptans, une sorte de mousse aux caractères ancestraux, photographiée en microscopie confocale (20x). Crédits : Robin Young, University of British Columbia, Canada
Des circuits intégrés, reconstitués en 3D, en utilisant la microscopie à contraste interférentiel, une technique basée sur les interférences entre deux faisceaux lumineux traversant l'échantillon. Grossissement : 500x. Crédits : Alfred Pasieka, Allemagne
Des films de cellules photovoltaïques en arséniure de gallium, photographiés en microscopie en champ clair (50x). Crédits : Dennis Callahan du CalTech.
Un grain de sel grossi 45 fois au microscope. On distingue bien les structures cubiques des cristaux. Plein d'autres photos superbes sur le site de Caren Alpert.

Une image extraordinaire prise au MEB (microscope électronique à balayage) montrant le changement de structure du carbonate de calcium. À gauche, il est sous forme de vatérite, une forme cristalline instable (et donc rare) à température et pression ambiantes. Il se transforme graduellement en calcite, la forme la plus commune et la plus stable. Crédits : Casper Ibsen, Aarhus University, Danemark.
Un cristal d'aigue-marine (en bleu) qui a eu la bonne inspiration de pousser sur une structure de tourmaline noire, le tout sur un nuage d'albite.
Un iceberg de l'Antarctique, fraîchement retourné. Crédits : c'est écrit sur la photo, mais quand même : Alex Cornell. Plein d'autres photos superbes sur son site

Des formations minérales et des algues aux abords d'un geyser, sur le site d'El Tatio au Chili. Crédits : Owen Perry.
 
Les vessies natatoires (les organes qui permettent d'ajuster la flottabilité) d'une larve de chaoboridae, grossie 125 fois au microscope et photographiées en lumière polarisée. Crédits : David Linstead, Angleterre. Prix de distinction au Concours de microphotographie 2015 de Nikon
Les nerfs et les vaisseaux sanguins d'une oreille de souris, photographiés en microscopie confocale (10x). Crédits : Tomolo Yamazaki, National Institutes of Health (NIH), USA. 8ème place au 2015 Photomicrography Competition de Nikon
Une restitution en 3D de deux régions du cerveau humain, visualisés en utilisant l'IRM de diffusion. On y voit le faisceau pyramidal, qui regroupe les axones moteurs et fait la liaison entre le cortex cérébral et la moelle épinière, et le corps calleux, qui fait la liaison entre les deux hémisphères. Les couleurs donnent une indication de l'orientation des fibres nerveuses (rouge, vert et bleu représentent respectivement une orientation de gauche à droite, d'arrière en avant et de haut en bas). Crédits : Xiawei Ou, Arkansas Children's Nutrition Center et University of Arkansas for Medical Sciences
Un embryon de poisson-zèbre de 22 heures seulement, observé en fluorescence et photographié au microscope. Crédits : Philipp Keller, USA

Un tardigrade amputé à la gay pride (Actinarctus doryphorus ocellatus flamingay) scanné au microscope confocal à balayage laser : l'image ci-dessus est composée de "couches" empilées de couleur différente, chaque couleur indiquant une profondeur de champ. Crédits : Andreas Schmidt-Rhaesa, Corinna Schulze et Ricardo Neves/Nikon Small World
Des cristaux d'acide oxalique et de rhamnose (un sucre), micrographie en lumière polarisée. Crédits : John Durham/Scienec Photo Library.
Encore une image issue de l'édition 2015 du Nikon Small World : une photographie en lumière polarisée d'une substance chimique utilisée dans la fabrication des écrans LCD. Crédits : Christian Bohley, Martin Luther University, Allemagne.
Une photographie aérienne du lac Natron, en Tanzanie. Il tire son nom d'un minéral dont l'un des constituants, le bicarbonate de soude, est dissous en grande quantité dans ses eaux. Il a une teneur en sels minéraux tellement élevée que seuls certains organismes adaptés, comme Isabelle Balkany, peuvent y survivre.
Une reconstitution 3D des tissus adipeux bruns d'une souris, grossis 40 fois. L'image est obtenue avec une technique de microscopie particulière, dont j’ignore absolument tout, dite Microscopie par génération de troisième harmonique. On peut trouver des infos (en anglais) sur cette page. L'image a valu à son auteur une mention honorable au  Nikon Small World 2015 . Crédits ; Daniela Malide, National Institutes of Health (NIH), National Heart, Lung and Blood Institute, Light Microscopy Core Facility, USA
Un ganglion spinal de souris en microscopie confocale (10x). Crédits : Alessio Colombo, DZNE, Allemagne.
Les nerfs (en rouge) et vaisseaux sanguins (en gris) dans le torse d'un embryon de souris suivent des chemins similaires dans les premiers stades de développement. Crédits : Shachi Bhatt et Paul Trainor, Stowers Institute for Medical Research, USA
Une compilation de microphotographies (20x) de sores de fougères à différents stades de maturité, observés en fluorescence. 11 ème place du Nikon Small World 2015. Crédits : Rogelio Moreno Gill (Panama)
L'ISS passant devant la Lune. Crédits : Thierry Legault. Plus de détails et de photos sur son site.
Une image satellite prise au dessus de la Libye, issue du projet Earthview de Google. Et je n'ai aucune idée de ce que c'est, même si ça ressemble à un bassin de rétention en plein désert.
Une photographie haute résolution de Pluton, prise par la sonde New Horizons, révèle la complexité de son relief. Pour admirer la photo originale (qui prendra 4 minutes à charger si vous avez une connexion aussi merdique que la mienne), rendez-vous ici. Crédits : NASA
Un super gif animé issue d'une vidéo de Chris Ratzlaff : une bulle de savon qui gèle instantanément par -25°C. Je vous mets quand même la vidéo, faut pas déconner :

The Macallan 150 : un fond de verre de whisky judicieusement illuminé et photographié par Ernie Button (Vanishing Spirits - The Dried Remains of SingleMalt Scotch). Le rapport avec la science ? Attendez, je me ressers un verre.
Dans le même genre : de l'aspirine cristallisée vue au microscope (facile à faire chez vous, il suffit de laisser le fond du verre s'évaporer). Pas dit que la photo soit aussi réussie par contre. Crédits :Maurice Mikkers
Dans la même série: du diclofenac cristallisé vue au microscope. Crédits :Maurice Mikkers
Et enfin : du bitartrate de potassium, un sous-produit de la vinification, qui cristallise dans les tonneaux de vin pendant la fermentation du jus de raisin. On l'utilise notamment comme additif alimentaire. Crédits :Maurice Mikkers
Après l'alcool et les drogues, un peu de thé glacé sous le microscope. Crédits : Michael Davidson, www.bevshots.com.
Une photographie en lumière polarisée (2,5x) de granulite avec du graphite . Ce tableau abstrait géologique a été repris par le label de musique Opal Tapes. Crédits : Bernardo Cesare, Département de géosciences, Padoue, Italie.
Une image de cellules pancréatiques cancéreuses chez une souris, marquées par un procédé proche du brainbow. Ici, chaque cellule produite de façon aléatoire une des 4 molécules colorées choisies. La lignée issue de cette cellule conserve la même couleur. Crédits : Heinz Baumann, Sean T. Glenn, Mary Kay Ellsworth et Kenneth W. Gross, Roswell Park Cancer Institute, USA.
M42 : la grande nébuleuse d'Orion, visible à l’œil nu si vous habitez loin des villes. Si vous n'avez jamais pris le temps de l'observer, enregistrez cette image ou téléchargez là ici. Puis jouez avec le zoom pour appréciez à quel point elle est grandiose, et vous insignifiant. Mais non, je ne disais pas ça méchamment.

Les cellules nerveuses d'une rétine de souris, qui reçoivent les influx en provenance des photorécepteurs, photographiées en microscopie confocale à balayage laser (40x). Crédits : Gabriel Luna, Institut de recherche en Neurosciences de Santa Barbara, USA.
Image cartographiant les réactions chimiques dans un rein de souris. Crédits : Jefferson Brown, Robert E. Marc, Bryan W. Jones, Glen Prusky et Nazia Alam
Un plan de coupe du système nerveux d'une larve de mouche en mode Jackson Pollock. Bon, y a quand même un peu de traitement derrière tout ça : l'image, obtenue en microscopie électronique en transmission, a été utilisée pour cartographier la région. Chaque couleur correspond donc à une fonction particulière : le neurone jaune est sensible aux vibrations. Il communique avec d'autres neurones : les cercles bleus et rouges représentent respectivement les points d'entrée et de sortie des signaux. L'image mesure environ 15 micromètres. Crédits : Albert Cardona, HHMI Janelia Research Campus / Wellcome Images
Un superbe tournesol de cristaux d'oxyde de zinc, sur un monocristal hexagonal d'or, créé en labo et observé au MEB (l'image est colorisée, comme toujours). Crédits : John Joo, Harvard University et Monica Scanlan.
Des joints de grain dans un biocristal d'alumine. Ils se forment lorsque des monocristaux se rencontrent durant leur croissance, fragilisant parfois le matériau. L'image est obtenue en microscopie électronique en transmission. Crédits : Eita Tochigi, Université deTokyo
Cette image montre la structure en domaines ferroélectriques d'un échantillon cristallisé d'ErMnO3 hexagonal. Elle est obtenue avec une technique très particulière, la microscopie à force piézoélectrique, qui permet d'imager et de manipuler les domaines ferroélectriques d'un matériau avec un microscope à force atomique. Ici, les zones sombres et claires correspondent à des direction de polarisation opposées. Crédits : Manfred Fiebig, ETH Zurich, Suisse.

La texture d'un cristal liquide thermotropique chiral, vue en lumière polarisée (20x). L'orientation de ses composants change donc avec la température. Image primée au Nikon Small World 2015. Credits : Giuliano Zanchetta, Université de Milan.

L'étang de Montady, un ancien étang asséché au Moyen Âge, situé dans l'Hérault. Vous pouvez l'admirer sur Google Earth ici.

Une image composite du Soleil combinant des photographies de la NASA prises à différentes longueur d'ondes. Si vous n'êtes jamais allés sur le site du Solar Dynamics Observatory, réparez cette injustice sur le champ. Par ailleurs, cette image est celle qui illustre la superbe app Visualization Explorer de la NASA.
"Newroz" : une image issue des mathématiques. C'est un diagramme de Venn symétrique à 11 ensembles ! Il aura fallu une cinquantaine d'années pour que deux mathématiciens canadiens  parviennent à le produire. Pour en savoir plus, on peut lire cet article sur le blog Choux Romanesco vache qui rit et intégrale curviligne. Crédits : Khalegh Mamakani et Frank Ruskey.
Tiens ben celle là, je n'ai aucune idée de ce que c'est. Mais ça m’énerve de ne pas savoir. C'est peut-être simplement un fond d'écran pour smartphone. Un lot mirobolant pour qui saura me renseigner.
Des cristaux de bleu de méthylène et de résorcine, une molécule utilisée comme antiseptique et colorant, grossis 33 fois sous lumière polarisée. Crédits : John Hart, Université du Colorado, USA
 
Une superbe image compilant des relevés LIDAR, et montrant l'évolution du lit de la Willamette, une rivière de l'Oregon (États-Unis). On peut en lire plus dans cet article. Crédits : Oregon Department of Geology and Mineral Industries

Une photographie ultra-rapide d'écume de mer. Crédits : Ger Kelliher

Universal incursion, une figure fractale huileuse, créée avec le logiciel Frax. Crédits : ici

1 commentaire: